santé

  • L'algue AFA et les cellules de moelle osseuse (CSMO)

    Article relayé voir adresse http en bas de page

     

     

    A propos des Cellules Souches :

    «  L’Algue Klamath, une nouvelle voie vers la 3ème médecine » 

    Le 28 mars 2009 a eu lieu à Paris une journée organisée par le GRETAC au cours de laquelle le Dr Sylvestre GARCIA a abordé le débat sur les cellules souches.

    Ce sujet de grande actualité et d’avenir mérite des explications scientifiques : 

    Les données traditionnelles en physiologie montrent que seules les cellules souches extraites d’embryons humains (CSE) possèdent des propriétés pluripotentes leur donnant la capacité de régénérer n’importe quel organe du corps et se révèlent prometteuses dans le traitement de diverses maladies dégénératives comme le Parkinson, l’Alzheimer, le diabète, certains problèmes cardiaques et dégénérescences du système nerveux. 

    Mais cela pose un grave problème d’éthique concernant les prélèvements de ces embryons humains ainsi que les manipulations génétiques que cela risque d’engendrer chez l’humain.

    Des recherches récentes semblent démontrer que les cellules souches adultes (CSA) produites par notre propre moelle osseuse possèdent des propriétés pluripotentes quasi identiques aux CSE, ce qui offre une alternative naturelle à ce problème d’éthique.

    Le moyen thérapeutique proposé consiste à stimuler le relâchement des CSA endogènes, ce qui élimine la nécessité de récolter et de manipuler génétiquement les CSE . 

    Lire la suite

  • Témoignage Produit synerj health

    Temoignages sur apha et synerstem 5 1temoignages-sur-apha-et-synerstem-5-1-.pdf (422.23 Ko)

    Cliquez sur le pdf ci dessus pour lire les témoignages (environ 20 pages)

    Temoignages synerj h

    Lire la suite

  • Comment la vitamine D active les défenses immunitaires 

     

     

    Article relayé voir adresse http en bas de page

     

    Agrandir

    Un pot de vitamines

    PHOTO: PHOTOTHÈQUE LA PRESSE

    Ma Presse

    Ajouter à Ma Presse Ajouter

    PARTAGE

    Tweet

    Partager par courriel

    Taille de police

    Imprimer la page

    À LIRE AUSSI

    SUR LE MÊME THÈME

    Agence France-Presse
    Paris

    La vitamine D joue un rôle clé dans l'activation des défenses immunitaires, ont montré des chercheurs de l'Université de Copenhague, dont les travaux sont publiés dimanche en ligne dans Nature Immunology.

    Cette découverte explique pourquoi les cellules lymphocytes T (ou cellules T), véritables soldats du système immunitaire qui tuent bactéries ou virus, sont moins actives contre l'infection chez les malades présentant de faibles concentrations en vitamine D.L'équipe de Carsten Geisler a montré que les cellules tueuses ont besoin de la vitamine D pour passer à l'action, une carence de vitamine D dans le sang faisant qu'elles restent dormantes.

    «Lorsque une cellule T est exposée à un agent pathogène étranger, elle déploie un dispositif de signalisation, ou +antenne+, connue comme un récepteur à la vitamine D, avec lequel elle recherche la vitamine D. Cela signifie que la cellule T doit avoir de la vitamine D, faute de quoi l'activation de la cellule cesse», a expliqué le Pr Geisler. «Si les cellules T ne peuvent pas trouver suffisamment de vitamine D dans le sang, elles ne vont même pas commencer à se mobiliser», a-t-il ajouté.

    Selon les chercheurs, les cellules T humaines dormantes ne présentent ni le récepteur à la vitamine D, ni une enzyme appelée PLC-gamma1, dont l'expression est liée à la vitamine D, et qui doit permettre à la cellule de délivrer une réponse spécifique contre l'agent pathogène.

     

    «Les scientifiques savent depuis longtemps que la vitamine D est importante pour l'absorption du calcium et elle a aussi été impliquée dans des maladies comme le cancer et la sclérose en plaques, mais ce que nous n'avions pas réalisé, c'est combien cette vitamine a un rôle crucial pour activer le système immunitaire», ont indiqué les chercheurs.

    Quarante experts de différents pays et spécialités, emmenés par le docteur en neuroscience David Servan-Schreiber, ont lancé récemment un appel pour sensibiliser les pouvoirs publics au développement de la recherche sur le rôle de la vitamine D.

    Les trois-quarts des Européens manquent de cette vitamine, selon eux.

    La vitamine D a la particularité d'être peu présente dans l'alimentation (essentiellement dans les poissons gras). Elle est surtout synthétisée par la peau sous l'effet des rayons ultraviolets. Elle peut aussi être prise sous forme de complément.

     

    http://www.lapresse.ca/vivre/sante/201003/08/01-4258332-comment-la-vitamine-d-active-les-defenses-immunitaires-.php

  • La Vitamine D3 : Son role extra osseux et besoins quotidien

     

    Statut vitaminique role extra osseux et besoins quotidiens rapport groupe de travail academie de medecinestatut-vitaminique-role-extra-osseux-et-besoins-quotidiens-rapport-groupe-de-travail-academie-de-medecine.pdf 

    Cliquez sur le lien ci-dessus pour ouvrir le pdf

     

     

    Rapport groupe de travail académie de mèdecine :

     

    Vitd3 rapport

     

     

    Lire la suite

  • Vitamine D3 : les 10 bonnes raisons d'en prendre !

    article relayé voir adresse http en bas de page

    Pour toute la famille !

     

    1) La saison et la latitude
    En période de faible ensoleillement,les rayons ultravioletsB ne suffisent plus àla synthèse d’une quantitéadéquate de vitamine Ddans la peau : c’est pourquoi un apport de vitamine D devient nécessaire.

     

    2) Votre situation géographique
    Votre résidence principale ne permet pas une exposition solaire suffisante :
    • Vous vivez dans une ville ou dans une région présentant un taux de pollution élevé. Le dioxyde de soufre, composant majeur de la pollution absorbe les rayonnements UV.
    • Vous vivez en institution et ne sortez jamais ou vous vous exposez au soleil derrière une vitre (type véranda), le verre absorbe la totalité des UVB. Notre peau a besoin d’être régulièrement exposée au soleil et plus nous vivons au nord, moins nous avons de soleil.

     

    3) Votre équilibre alimentaire
    Vous ne mangez pas de poissons gras (moins d’une fois par semaine), ou vous suivez un régime végétalien.

     

    4) Votre silhouette
    Vous êtes en surpoids. La vitamine D3 a tendance à être stockée dans les adipocytes, ce qui l’empêche de circuler normalement dans le sang.

     

    Lire la suite

  • Article allodocteur : Pollution : 9 personnes sur 10 respirent un air trop pollué

     

     

    article relayé voir adresse http en bas de page

     

    La pollution tue 7 millions de personnes par an dans le monde soit plus que les accidents de la route, le sida, le diabète et la tuberculose cumulés. 

    Rédigé le 

    Pollution : 9 personnes sur 10 respirent un air trop pollué
    En 2017, 4,2 millions de décès ont été imputables à la pollution de l’air ambiant. ©Visual Hunt
         

    "La pollution de l’air est une menace pour nous tous, mais les populations les plus pauvres et les plus marginalisées sont les premières à en souffrir", a expliqué le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus dans un communiqué de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) publié le 2 mai. Pour le Directeur général de l’organisation, lutter contre l'exposition aux particules fines est une urgence. En effet, d’après les dernières estimations de l’OMS, dans le monde, l’année dernière, 4,2 millions de décès ont été imputables à la pollution de l’air ambiant. A titre de comparaison, au niveau mondial, 1,3 millions de personnes sont mortes dans un accident de la route en 2017.

    Mais ce qui inquiète tout particulièrement l’OMS, c’est la pollution de l’air intérieur, qui a entraîné 3,8 millions de décès l’année dernière. Aujourd’hui encore, plus de 40% de la population mondiale de dispose pas de combustibles de cuisson propres. "On ne peut pas accepter que plus de 3 milliards de personnes – surtout des femmes et des enfants – continuent de respirer tous les jours des fumées mortelles émises par des fourneaux et des combustibles polluants à l’intérieur de leurs habitations. Si nous n’agissons pas très vite, le développement durable restera une chimère", s’alarme Tedros Adhanom Ghebreyesus.

    199.99 € - dimensions extérieures (lxpxh) 128 x 60 x 81 cm résine tressée coloris marron

    coffre de jardin sofia en

    Un problème qui concerne peu les pays développés : la quasi-totalité des décès dus à la pollution de l’air se produisent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire (en premier lieu en Asie et Afrique). A l’inverse, dans les pays à revenus élevés – notamment en Europe et sur le continent américain – les niveaux d’exposition sont moindres. Mais les habitants y sont tout aussi sensibles : celle-ci diminue en effet leur espérance de vie de 2 à 24 mois en moyenne. L’exposition aux particules fines, qui pénètrent les poumons et  le système cardiovasculaire, cause en effet des maladies graves, dont des cancers du poumon et des infections respiratoires, comme la pneumonie.

    Pour obtenir ces chiffres, pour la première fois, l’OMS a recueilli les données de plus de 4 300 villes, dans 108 pays. La pollution de l’air est principalement causée par l’industrie, les transports, les centrales électriques au charbon et l’utilisation inefficace de l’énergie par les ménages. L’incinération des déchets et la déforestation, qui entraînent le relâchement de sable et de poussières, sont également en cause. Des données qui ne semblent pas réllement inquiéter les leaders mondiaux. "De nombreuses mégalopoles du monde entier présentent des résultats 5 fois supérieurs aux niveaux fixés par les lignes directrices de l’OMS pour la qualité de l'air", déplore la Dre Maria Neira, Directrice du Département Santé publique de l’OMS.

     

    https://www.allodocteurs.fr/maladies/poumons/pollution-de-l-air/pollution-9-personnes-sur-10-respirent-un-air-trop-pollue_24681.html#xtor=EPR-1000002224

     

     

    Lire la suite

  • Etudes comparatives : les micros algues comestibles

     

    Comparatif afacomparatif-afa.pdf (467.56 Ko)

    Cliquez sur le pdf ci-dessus pour lire l'etude comparative

     

  • Article pratique de santé : Les maladies sont elles des carences ?

    Pratique de sante page 8

    Pratiquedesant 1pratiquedesant-1.pdf (774.41 Ko) voir page 8

    Cliquez sur le pdf ci-dessus pour lire l'article

     

  • L'EXPRESS : article télomérase

     

     

    20170925114727267Article L'EXPRESS : TELOMERASES .pdf (3.03 Mo)

    Cliquez sur le pdf ci-dessus pour l'article 

     

    Chacun de nous a des ressources insoupconnees

     

    Lire la suite

Photo promo young