klamath

  • Synerstem : Présentation Détaillée

     

    http://synerj.logiciel-reseau-vdi.com/Synerstem

    Clique sur le lien ci-dessus pour lire l'article

    Synerstem 1

     

    Lire la suite

  • L'algue Aphanizomenon du Lac Klamath

    Article relayé voir adresse http en bas de page

    Complément Alimentaire d’Algue Klamath ou Aphanizomenon Flos Aquae AFA
    L’algue Klamath ou algue bleue vert Aphanizomenon Flos-Aquae AFA est une algue unique tant au niveau nutritionnel  qu’énergétique.   C’est   l’une   des   plus anciennes espèces vivantes encore présentes sur la Terre qui n’existe qu’à l’état sauvage, on la trouve en grande quantité au lac Klamath en Oregon.
    L’algue Klamath on en entend parler de plus en plus et il a rarement été observé autant de retours positifs de la part de consommateurs..
    Il faut dire qu’il s’agit d’un des aliments les plus complet de la planète, dixit le livre d’Anne-Marie Pietri (Ed. Lanore), une kinésithérapeute installée en Corse qui s’est passionnée pour cette micro-algue poussant à sauvage et qui nous livre le résultat de ses recherches.

    Il est indéniable que c’est un produit assez hors du commun, et je dois dire que rare sont produits pour lesquels on a autant de retours si positifs et parfois même enthousiasmants.. Tant mieux ! cela signifie que la "Terre Mère" comme on dit pourvoie aux maux et dysfonctionnements des êtres humains et que de vrais trésors se cachent encore un peu partout.

    image: http://www.le-comptoir-malin.com/medias/images/afa-klamath.jpg?fx=r_500_259

    Afa klamath

    Klamath,l’algue qui régénère
    Les micro-algues apportent par leurs constituants un concentré de micronutriments. L’algue Klamath peut aussi être associée à des actions sur le psychisme et, ce qui est plus rare, à la régénération de l’organisme.
    Sans doute du fait qu’elle pousse exclusivement dans le lac Upper Klamath en Oregon (USA) – où se rencontrent altitude, fort ensoleillement et arrivée permanente de sédiments volcaniques – l’algue Klamath (Aphanizomenon flos aquae, ou AFA) présente une composition exceptionnelle. L’étude de ses caractéristiques révèle une qualité et une quantité de micronutriments (l’ensemble des vitamines à l’exce­­­ption de la D), d’oligoéléments (chrome, manganèse, etc.) d’antioxydants, (lutéine, astaxanthine, etc.) sans équivalent.
    La Klamath est récoltée directement dans le lac au moment de sa pleine "floraison", quand son profil nutritionnel et enzymatique est optimal, avec une méthode permettant de cueillir seulement les efflorescences ou blooms.

    Biologiquement active
    Certes elle présente de nombreuses analogies avec sa cousine spiruline mais sa composition est qualitativement plus riche. Son pigment bleu spécifique (la phycocyanine) semble avoir une activité anti-inflammatoire plus marquée. Elle contient aussi des acides gras polyinsaturés oméga 3 absents de la spiruline, et davantage de chlorophylle.
    Toutefois, il ne faut pas voir l’algue Klamath comme une super-spiruline. Elle contient, en plus, des substances biologiquement actives. Il en va ainsi de la phényléthylamine (PEA) dont le rôle de neuromodulateur est remarquable, de divers polysaccharides actifs sur le système immunitaire, et de composés qui ont montré leur action sur les cellules souches 

    Principales effets de l’AFA :
    - Régénération cellulaire
    - Détoxification
    - Renforce les défenses immunitaires
    - Accroit l’énergie physique et mentale
    - Antioxydant anti radicalaire

    Vertus et bienfaits de l’algue Klamath AFA
    - L’algue aux 115 nutriments, un fortifiant exceptionnel !
     Apporte tous les nutriments nécessaires à l’être humain y compris ceux devenus rares dans l’alimentation moderne. C’est l’un des aliments les plus complets et équilibrés de la planète avec plus de 115 nutriments.
    - Une algue anti-stress : Contient naturellement de la phenylé-thylamine (PEA), une substance produite par le cerveau qui stimule les centres de plaisir. Étant absente chez les sujets déprimés une consommation quotidienne peut soulager un état de stress physique ou psychologique.

    Etudes réalisées :
    1989 professeur Fukino démontre que l’AFA joue un rôle protecteur des reins contre la toxicité des métaux lourds
    1984  le biologiste Pore confirme que les polysaccharides de l’AFA favorisent la fixation et l’élimination des pesticides dans les intestins
    1998 le scientifique Vadiraja démontre le rôle essentiel de la chlorophylle et de la phycocyanine ( pigments en abondance dans l’AFA) dans la chélation
    Le Docteur Klinghart eut des résultats spectaculaires avec l’AFA dans son célèbre processus de désintoxication.LES EFFETS SUR LA SANTE
    - Protection cardiovasculaire grâce aux antioxydants (chlorophylle ,phycocianine, carotène), à sa teneur exceptionnelle en acides gras polyinsaturés (études du neurophysiologiste Christian Drapeau en 2000), et ses Oméga 3 en abondance
    Protection anti bactérienne : études du Professeur Ostenwik de 1998 sur les bactéries
    - Stimulation du système immunitaire : stimule la migration des cellules NK, études du National Cancer Institute en 1985 sur la recherche d’anticancéreux sur les facteurs diététiques, qui concluent que l’AFA permet à notre organisme de développer des substances immunostimulantes qui entraînent la destruction des cellules cancéreuses avant qu’elles ne se multiplient et forment une tumeur.
    En janvier 2000 le Professeur Jensen fit une expérience sur des humains volontaires qui consommèrent 1.5g d’AFA, il a pu constater, dans les 2 heures qui suivirent,  la migration de 40% des cellules tueuses, NK mangeuses de cellules infectées ou cancéreuses hors du flux  sanguin pour ainsi augmenter la surveillance immunitaire dans les tissus. Ce processus s’accentuant bien sûr avec une consommation régulière de l’AFA, mais  n’a jamais été constaté avec aucun autre aliment ou substance naturelle Un polysaccharide propre à l’AFA est responsable de cette stimulation immunitaire et la migration des cellules tueuses dans les tissus pour détruire les cellules anormales.

    Lire la suite

  • Témoignage : Douleurs Chroniques emonsite

    Corinne C. a partagé un lien dans le groupe Fibromyalgie romandie (Suisse).

    9 février 2016 · Lausanne, Vaud, Suisse · 

    http://syner-j-health.e-monsite.com/…/l-abv-ses-champs-d-ac…


    Bonjour à vous tous,
    Depuis plus de 10 ans que je souffre de douleurs chroniques dans tout le corps.
    Mon diagnostic est tombé il y a peu.
    Après de multiples médicaments sans effet sur les douleurs, j'ai décidé de me tourner du côté de la médecine alternative....J'ai pris contact avec une "guérisseuse" dans le Valais qui me fait beaucoup de bien... Sur le coup mon 2e contact avec celle-ci sera en début mars.
    Elle m'a parlé de cette Algue Bleu Verte et ses vertus.
    Après avoir écouté la conférence du Professeur biologie M Jacques Prunier, j'ai aussitôt commandé cette algue qui agit sur nos cellules souches....
    Aujourd'hui, je peux vous affirmer que mes douleurs sont estompée, je me sens nettement moins fatiguée le matin quand je me lève, je dort mieux également et les traits de mon visage sont détendus. 
    Chaque jour je me sens revivre et surtout, je ne prends plus aucun médicament sauf mes gélules d'Algue Bleu Vert

    En cas d'intérêts, je vous invite vraiment à écouter la conférence sur les cellules souches de Jacques Prunier sur YouTube

    J'avais envie de partager avec vous mon expérience

    Je reste à votre disposition en cas de questions

    Merci
    Coco

    Afficher la suite

    l'ABV:ses champs d'actions

    ♣ médicamenteux (trithérapie, chimiothérapie, antibiothérapie, anxyolitiques ...).Il faut toutefois garder à l'esprit que ces données relèvent d'observations personnelles, qu'elles n'ont pour la plupart pas fait l'objet de recherches…

    SYNER-J-HEALTH.E-MONSITE.COM

    2 commentaires

  • Algue AFA : Bienfaits

     

    http://www.phyt-inov.com/FICHIERS/1609060918298322.pdf

    Cliquez sur le lien ci-dessus pour lire l'article

    Klamath afa

     

     

  • Article ConsoGlob : La revue des ‘super aliments’ les plus utiles

    Article relayé voir adresse http en bas de page

    On les appelle ‘super aliments’ par commodité, bien que le terme ne soit ni normalisé, ni officiel. Mais ‘super’ ils sont : leur richesse nutritionnelle est si exceptionnelle que certains spécialistes voient en eux une aide face à la dénutrition ou aux déséquilibres alimentaires. ConsoGlobe vous les présente.

     

    Rédigé par Séverine Bascot, le 9 Jun 2016, à 8 h 50 min

    La revue des 'super aliments' les plus utiles

    Précédent

    Suivant

    Teneurs élevées en nutriments essentiels, vitamines, minéraux, oligo-éléments, enzymes, acides gras essentiels, acides aminés essentiels ou antioxydants, taux de protéine records…  Ce n’est pas pour rien que les « super aliments » et les « super fruits » sont réputés depuis des milliers d’années pour leurs vertus alimentaires et médicinales. En plus, ils sont 100 % naturels.

    « Super fruits » et micro-algues : les deux familles stars des « super aliments »

    Les « super aliments » ne sont bien sûr pas des aliments « magiques ». Cependant, du fait de leur composition riche en vitamines et minéraux, ils sont vraiment remarquables.

    Ils contiennent souvent des composés végétaux (phytonutriments) aux propriétés protectrices qui contribuent à améliorer la santé. La recherche a démontré la valeur nutritionnelle des « super aliments » ainsi que leur capacité à combattre certaines maladies et à ralentir le vieillissement. Et ceci grâce aux antioxydants dont ils regorgent : consommés régulièrement, leurs effets positifs sur la peau et le cerveau nous aident à rester jeunes.

    Voici une liste, non exhaustive, des « super aliments », connus et moins connus. Téléchargez-la au format pdf ou cliquez sur chaque super aliment pour en savoir plus sur ses bénéfices.

    Lire la suite

  • Etudes comparatives : les micros algues comestibles

     

    Comparatif afacomparatif-afa.pdf (467.56 Ko)

    Cliquez sur le pdf ci-dessus pour lire l'etude comparative

     

  • Microbiote et maladie des liens étroits

     

    Microbiote et maladie des liens etroitsmicrobiote-et-maladie-des-liens-etroits.pdf (321.83 Ko)

    Cliquez sur le pdf ci-dessus pour lire l'article