Image cellules 1

L'algue AFA et les cellules de moelle osseuse (CSMO)

  • Par synerj
  • Le 04/06/2018
  • Dans blog
  • 0 commentaire

Article relayé voir adresse http en bas de page

A propos des Cellules Souches :

«  L’Algue Klamath , une nouvelle voie vers la 3ème médecine » 

Le 28 mars 2009 a eu lieu à Paris une journée organisée par le GRETAC au cours de laquelle le Dr Sylvestre GARCIA a abordé le débat sur les cellules souches .

Ce sujet de grande actualité et d’avenir mérite des explications scientifiques : 

Les données traditionnelles en physiologie montrent que seules les cellules souches extraites d’embryons humains (CSE) possèdent des propriétés pluripotentes leur donnant la capacité de régénérer n’importe quel organe du corps et se révèlent prometteuses dans le traitement de diverses maladies dégénératives comme le Parkinson, l’Alzheimer, le diabète, certains problèmes cardiaques et dégénérescences du système nerveux. 

Mais cela pose un grave problème d’éthique concernant les prélèvements de ces embryons humains ainsi que les manipulations génétiques que cela risque d’engendrer chez l’humain 

Des recherches récentes semblent démontrer que les cellules souches adultes (CSA) produites par notre propre moelle osseuse possèdent des propriétés pluripotentes quasi identiques aux CSE , ce qui offre une alternative naturelle à ce problème d’éthique.

Le moyen thérapeutique proposé consiste à stimuler le relâchement des CSA endogènes , ce qui élimine la nécessité de récolter et de manipuler génétiquement les CSE . 

Parmi ces types de cellules souches adultes, des études américaines ont ciblé leurs recherches sur les cellules de la mœlle osseuse ( CSMO) qui se caractérisent par leur abondance et leur rôle continu dans le renouvellement des cellules sanguines ce qui pourrait s’avérer fondamental dans le  processus de guérison et de régénération dans plusieurs tissus du corps. 

En effet, le corps possède un mécanisme inné de régénération selon lequel toute blessure ou dérèglement interne serait perçu par les CSMO à distance grâce à un signal envoyé par l’organe endommagé. Ce signal déclencherait alors le relâchement des CSMO dans le sang et leur migration vers l’organe affecté utilisant probablement des molécules d’adhésion comme le font les cellules souches du système immunitaire. 

L’Algue bleu-vert du lac Klamath( Aphanizomenon Flos Aquae, dite AFA),  présente une alternative intéressante par son action sur la migration des cellules souches .

 

Voici ce que rapportent les chercheurs américains :

« Au fil des années, des milliers de témoignages ont été rapportés de guérison ou d’améliorations assez spectaculaires dans les cas de diabète, sclérose en plaques , alzheimer, parkinson, infarctus et problèmes cardiaques ainsi que sur les traumatismes crâniens , dégénérescences maculaires, cancers et autres maladies dégénératives sans toutefois que nous n’ayons aucune façon d’expliquer ce processus .

Après plusieurs années de travaux scientifiques il fut finalement démontré que l’AFA contenait effectivement 2 composés actifs. Un, stimulant le relâchement des CSMO et un autre ( un polysaccharide ) stimulant la migration des cellules souches vers les tissus ( résultat obtenu avec une dose de 5 gr d’AFA par jour) .

Comme montré sur le dessin du dépliant ci -joint , les cellules souches de la mœlle osseuse sont capables de migrer d’elles- mêmes et de se transformer à la demande de notre cerveau en cellules cardiaques , hépatiques, musculaires, cérébrales, gliales, neuronales  etc . Il s’agit là d’une véritable guérison endogène spectaculaire . 

 

article relayé : http://daudon.free.fr/page367.html

Voir : SynerBoost , AlphaOne , SynerStem , SynerStin , SynerTonus , Totum , SynerDiet

 

 

algue aphanizomenon santé cellules souches bien-etre syner-j health AFA l'algue qui régénère phytotherapie

  • 3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.